2013 – 2015 : les cours de couture écologique


barley-1117282_1280Quel bonheur d’être une association! Un champ de possibles s’ouvrait à nous!

Nous continuions à produire des couches lavables (et plein d’autres choses lavables toutes aussi utiles). Mais notre nouveau statut nous a donné des ailes! Nous avons commencé par proposer un cours de « couture écologique » à Maison Pour Tous Marcel Bou. C’était 2h de cours chaque semaine. Nous avions un peu moins d’une dizaine d’inscrits. Enfin d’inscrites… Et c’était bien suffisant parce que quand on débute, mieux vaut ne pas être trop nombreux! L’idée était d’accompagner chacun dans la réalisation de ses projets de création, la technique n’étant qu’un moyen au service de la créativité et non une fin en soi. Les tissus fournis étaient écologiques, et les patrons à disposition aussi!

dèsL’année suivante il a fallu ouvrir un deuxième créneau pour ne pas être trop nombreuses. Ça a été la mode des sacs à tartes, des t-shirts en coton bio, des protèges-slips, des coussinets d’allaitements, des cadeaux pour les naissances, une élève a lancé les Sopalins lavables, etc. Enfin on s’est bien amusé, et on a bien papoté! Il faut dire qu’entre mamans au foyer et jeunes retraitées on avait beaucoup à s’apporter!5f9bf20917

De temps en temps nous organisions des réunions de sensibilisation autour des produits ré-utilisables et animions des stands lors de divers évènements. Nous avons par exemple participé à la journée « Do it yourself » à Noisy-le-grand, lors de la semaine du développement durable.

Avec l’association on a même embauché une troisième personne pour développer tout le versant parentalité. Elle était formatrice de portage, spécialisée dans les écharpes de portage, les sling, et tous ces drôles de nœuds bien pratiques. Elle nous a appris qu’il ne fallait pas porter bébé la tête en bas, et d’autres choses encore plus élaborées. Elle a animé des ateliers de portage, de soutien à la parentalité. Elle a mis en place des ateliers Fabert et Mazlich : « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent ». Malheureusement elle nous a quitté en catastrophe pour des raisons personnelles… Depuis elle nous manque!

Du coté du site, catastrophe : lui aussi a disparu!! Si, si, je vous assure! Bon enfin c’est nous qui avons appuyé sur les boutons, mais rien n’a fonctionné comme ça devait. Le webmaster n’a pas su nous dire ce qui était arrivé…

Alors après tous ces malheurs (probablement utiles), on a préféré reprendre notre souffle et notre bonne résolution 2015 c’était de faire le point. Les cours de couture écologique ont continués jusqu’à juin. Par contre on a arrêté l’atelier de fabrication qui nous éreintait puisque nous croulions sous les commandes, sans avoir les moyens d’embaucher plus… Il fallait revoir les fondations.

La suite : « 2015 – 2016 : Projet ApiAfrique«