2015-2016 : Projet ApiAfrique


DSC02221Début 2015 a été le temps de la remise en question. Nous avions l’envie de structurer notre démarche et rêvions de créer un atelier d’insertion spécialisé dans les produits écologiques. Mais c’est le genre de projet qui ne s’improvise pas! Nous avons mis l’atelier de fabrication en attente, le temps de solidifier ses bases. En septembre nous avons embauché Marianne en alternance : elle passe un Master « Insertion et Entrepreneuriat Social et Solidaire » qui prépare à la direction de structures d’insertion entre autre. Et nous espérons pouvoir créer l’atelier d’insertion lorsqu’elle aura fini son master.

A l’été 2015 nous avons renforcé notre partenariat avec Apinapi. Nous avons une relation de confiance avec les fondatrices de cette entreprise avec qui nous partageons des valeurs et des objectifs communs. Depuis plusieurs années elles nous parlaient du Sénégal, et nous avions réalisé pour elles des prototypes spécifiques. Nous avons donc décidé de profiter du calme du coté de la fabrication pour nous investir dans ce projet en commun.

La solution ApiAfrique consiste à développer une filière de fabrication de produits textiles innovants et réutilisables, pour les particuliers et les structures d’accueil de jeunes enfants. Nous souhaitons créer un circuit local : les produits seront fabriqués par les femmes sénégalaises, pour les femmes sénégalaises, avec du coton sénégalais. Nous espérons pouvoir ensuite dupliquer ce modèle pour d’autres productions locales, le Burkina Fasso nous sollicite déjà via leur réseau de pouponnières très structuré.

Notre mission : RÉDUIRE LES DÉCHETS, CRÉER DE L’EMPLOI POUR LES FEMMES, SOUTENIR L’ÉCONOMIE LOCALE.

Le blog du projet est visible ici : http://apiafrique.com

L’enjeu est particulièrement important en Afrique. Au Sénégal plus de 2 millions de tonnes de déchets sont produites chaque année. Ils ne sont pas collectés et envahissent le paysage, ils sont néfastes pour les animaux, pour la nature et impactent le tourisme. Le lavage n’est pas un frein en Afrique et la plupart des villes du Sénégal n’ont pas de problème d’accès à l’eau. Les particuliers et les orphelinats nous ont demandé plus de couches lavables après avoir testés celles que nous avions fournies grâce aux premières collectes. Parallèlement 67 % des femmes sont sans activité économique. Nous avons donc là une possibilité de créer des emplois utiles. D’autant que l’industrie textile vient juste de repartir avec la ré-ouverture de la seule usine de filage et de tissage du pays. La boucle est bouclée! Il ne reste qu’à la lancer! C’est notre objectif pour 2016. Objectif commun, que nous partageons avec nos nombreux partenaires locaux : ateliers-centre de formation de couture, intercommunalité, PNGD (Programme National de Gestion des Déchets), ministère, centre de santé, association de sages-femmes, pouponnières, ONG.

Vous télécharger ici la plaquette de présentation du centre de formation de couture « Les Mains Ouvertes » avec lequel nous allons travailler.

Nous avons investi une grande quantité de temps, d’énergie et d’argent dans ce projet. Il est prêt à démarrer : nous avons conçu les prototypes, sélectionné les matières premières et fournisseurs, trouvé les ateliers de femmes pour la fabrication, mis en place les partenariats, trouvé les premiers bénéficiaires (ce sera la pouponnière de M’bour), les premiers financeurs de cette commande (ce sera l’ONG CAEDAS). Mais il nous manque encore des moyens financiers pour démarrer : payer le matériel spécifique, les billets d’avion pour accompagner les femmes sur place, payer leurs formations, les matières premières pour ces phases de formation et de test, etc.

Aujourd’hui nous avons véritablement besoin de vous pour le démarrage du projet ApiAfrique : avec l’aide de chacun à sa mesure nous pourrons faire beaucoup. Si vous souhaitez nous aider à le concrétiser, vous pouvez adhérer à l’association et/ou à faire un don ici :




(Vous pouvez payer par carte bleue même si vous n’avez pas de compte paypal. Après avoir cliqué sur le bouton ci-dessus, cliquer tout en bas sur le petit lien « continuer » en dessous de « Vous n’avez pas de compte Paypal ». Veillez à remplir tous les champs, ils sont obligatoires pour pouvoir valider)Vous pouvez aussi envoyer un chèque à l’ordre de « Association Graine de couche » à l’adresse suivante : Association Graine de couche / chez Sally Doukouré / 29 rue henri barbusse / Logement c346 / 92230 GennevilliersP1070702