Comment les utiliser ?


taiwan-1117008_1280Comment les utiliser ? Les entretenir ?

Non vous n’aurez pas à mettre les mains dans le caca (pas plus qu’avec des couches jetables !), car vous déposerez un voile de protection biodégradable au fond de la couche : contre les fesses de votre bébé. Ce voile recueillera les selles et vous n’aurez plus qu’à jeter le tout aux toilettes.

Sommaire :

A savoir avant la première utilisation
Utilisation en résumé
Utilisation en détail (pour les « Tout En 1 » à poche)
Utilisation : ce qui change pour les « tout En 1 simplicité »
Utilisation : ce qui change pour les « Tout En 2 »
Utilisation : ce qui change pour les « Tout En 3 »
Utilisation : ce qui change pour les « couche + culotte »
Le stockage
Entretien sur le long terme
Problèmes courants et leurs solutions

 

A savoir avant la première utilisation :

Il vous faut une couche, un ou plusieurs inserts, et des voiles de protection jetables (facultatifs mais fortement recommandés).

 

Faire tremper une nuit les inserts pour qu’ils deviennent absorbants (ils atteindront leur absorption maximale au bout d’une dizaine de lavages, en attendant utilisez-les mais changez-les plus souvent).

 

Laver la couche et les inserts une première fois à 40°.

 

Sachez qu’il ne faut pas laver les couches au savon de Marseille (ou alors au savon de Marseille sans glycérine), ni avec une lessive au savon de Marseille, car celui-ci imperméabilise les couches qui perdent alors leur pouvoir absorbant. L’idéal est d’utiliser une lessive écologique.

Il en est de même de l’adoucissant qui imperméabilise aussi les couches (attention, il est parfois caché dans la lessive).

 

Les différentes matières de la couche n’accrochent pas les taches, à l’exception du bambou et du coton. En cas de tache persistante, ne surtout pas utiliser de javel, mais faire sécher en plein soleil ou en pleine lune (si si…), tout deux étant d’excellents détachants.

 

Les couches lavables sont souvent un peu plus volumineuses que les couches jetables (surtout le système « couche + culotte » et « Tout En 1  lorsque l’on utilise un insert maxi ou plus »), c’est pourquoi il vous faudra souvent utiliser une taille de body plus grande. Car si vous mettez un body trop serré qui comprime la couche, celle-ci risquera de fuir.

Utilisation en résumé :

intérieur TE1 à poche    voile de protection     couche étoiles face (2)

– Mettre un insert absorbant dans la couche.

– Poser un voile de protection jetable par dessus.

– Fermer la couche

– Changer de couche lorsque l’insert est gorgé de pipi

– Jetez le voile de protection souillé aux toilettes.

– Enlever l’insert

– Aérer la couche quelques heures

– Glisser un nouvel insert propre dans la couche aérée. La voici de nouveau prête à l‘emploi.

– Tout laver à 40°

Utilisation en détail (pour les « Tout En 1 à poche») :

3 tailles d'inserts pliésintérieur TE1 à poche    voile de protection     couche étoiles face (2)

Glisser un (ou deux) insert(s) absorbant(s) dans la poche de la couche.

– Poser un voile de protection jetable par dessus.

– Fermer la couche grâce aux pressions. Vous pouvez régler différemment la pression haute (réglage ventre) et basse (réglage cuisses).

– Changer de couche lorsque l’insert est gorgé de pipi. (D’un enfant à l’autre, la quantité d’urine est très différente. Pour un enfant il faudra changer sa couche régulièrement, alors que pour un autre, elle tiendra  très longtemps.  Quelques fuites les premiers temps ne seront que des signes qu’il faut changer de couche (ou ajouter un insert en plus). (Ensuite les parents sauront que pour tel enfant tel insert dure en moyenne tant d’heures) (A titre d’exemple : un enfant faisant peu pipi utilisera un insert moyen la journée et un maxi la nuit ; et un enfant faisant beaucoup pipi utilisera un insert maxi la journée, et un insert maxi plus un insert mini ou moyen pour la nuit)

– Lorsque vous changez la couche :

– S’il y a des selles : retournez la couche au dessus des toilettes (pour les bébés allaités le voile jetable récupère le plus gros; pour les bébés plus grands avec une alimentation diversifiée le voile récupère généralement tout).

S’il n’y a pas de selle le voile de protection peut être lavé et réutilisé 4 à 5 fois.

– Enlever l’insert et le mettre dans le sac à couches sales

Aérer la couche quelques heures (le temps d’un change. En attendant  utilisez une autre couche)

Glisser un nouvel insert propre dans la couche aérée. La voici de nouveau prête à l‘emploi (au bout de 3 utilisations environ, la laver avec les inserts).

– Tout laver à 40° (chacun trouvera sa façon de laver selon son niveau de maniaquerie. Pour ma part je stocke mes couches sales telles quelles, puis au moment de les laver, je les fais tremper 2 minutes et les rince toutes avant de les laver mélangées avec mon linge)  (tout peut être lavé à 60° de manière exceptionnelle, mais de manière régulière cela abime les couches)

Utilisation : ce qui change pour les « Tout En 1 simplicité » :

intérieur TE1 simplicité  voile de protectioncouche étoiles face (2)

Avec une couche « Tout en 1 simplicité », l’insert absorbant est déjà cousu dans la couche. Donc pas d’histoire d’insert à enlever, ni de couche à aérer.

La couche est prête à l’emploi, il suffit de rajouter un voile de protection jetable. La couche ne s’utilise qu’une fois puis se met au sale.

C’est la couche lavable qui ressemble le plus aux couches jetables dans son utilisation.

Utilisation : ce qui change pour les « Tout En 2 » :

intérieur TE2 zoom intérieur TE2voile de protectioncouche étoiles face (2)

Avec une couche « Tout En 2 » l’insert se pressionne dans la couche plutôt que de se glisser dans une poche. Ensuite on pose un voile de protection jetable par-dessus.

Comme pour les couches « Tout En 1 » on peut enlever l’insert sale, aérer la couche, puis pressionner un nouvel insert propre.

Utilisation : ce qui change pour les « Tout En 3 » :

3 tailles d'inserts pliés  TE3 intérieur ouvert couche étoiles face (2)

Avec une couche « Tout En 3 » l’insert (avec le voile de protection jetable posé dessus) se glisse dans un liner qui est lui-même pressionné dans la couche.

Comme pour les couches « Tout En 1 » on peut enlever l’insert sale, aérer la couche et le liner, puis glisser un nouvel insert propre.

Utilisation : ce qui change pour les « couche + culotte »  :

couche velours coton bio et fesses au sec (2) + couche bleu de face détourée (2)

Avec le système « couche + culotte «  il faut poser le voile de protection jetable au fond de la couche absorbante ; fermer la couche absorbante (pressionner seulement 1 pression sur les 2 par ailette); puis mettre la culotte de protection par-dessus et la fermer à son tour.

Ensuite il faut vérifier que la culotte de protection recouvre bien toute la couche absorbante, celle-ci  ne dépassant ni aux cuisses, ni dans le dos, ni devant.

La couche absorbante ne sera utilisée qu’une seule fois puis mise au sale une fois gorgée de pipi, alors que la culotte de protection pourra être aérée puis réutilisée plusieurs fois avant d’être lavée.

Le stockage :

Je conseille de stocker les couches à sec.

Une autre méthode consiste à stocker les couches dans de l’eau (ne convient pas aux couches « Tout En 1 », « Tout En 2 », ni aux culottes de protections, car cela abime l’imperméabilité).

Pour ma part je stocke mes couches telles qu’elles, en séparant les couches souillées d’urines et de selles dans deux sacs différents. Car je les rince séparément avant de les mettre à la machine.

Les sacs plastiques ne sont pas respirants, et risqueraient de faire moisir vos couches. J’utilise les sacs que je vends à cet effet qui sont dans la même matière que les couches : imperméables mais respirants.

Vous pouvez aussi utiliser une bassine, un seau ouvert, ou avec des ouvertures style panier à linge.

Contre les mauvaises odeurs vous pouvez poser un gant avec quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé, dans votre sac ou seau.

Entretien sur le long terme :

Un décrassage est conseillé tout les 3 à 6 mois (selon la dureté de l’eau et la lessive utilisée), lorsque l’on remarque que les couches deviennent moins absorbantes.

Mettre alors tout (couche, inserts,…) propres, dans la machine, avec une ou deux cuillères à soupe de cristaux de soude (dégraissant : au rayon lessive en supermarché ou droguerie), plus si possible une cuillère à café de bicarbonate de soude (rayon sel), et ajoutez un demi verre de vinaigre blanc dans le bac à assouplissant, puis faire tourner à 60°. Enfin faites un double rinçage.

Il existe des désinfectants chimiques que l’on peut utiliser suite à des mycoses, ou pour une désinfection à basse température.

Les éléments en matières naturelles (surtout le coton et un peu le bambou) vont devenir plus rêches au fil des lavages, c’est normal. On remarque que lorsque ceux-ci sont séchés au sèche-linge plutôt qu’à l’air libre ils deviennent beaucoup plus souples et doux (cela peut être fait de temps en temps ou systématiquement mais on notera tout de même que le sèche-linge n’est pas une pratique écologique).

Problèmes courants et leurs solutions :

Les fuites :

Les fuites avec les couches lavables ne sont pas normales. Elles sont les indicateurs d’une mauvaise utilisation. Plusieurs causes sont possibles :

Les trois premières sont interdépendantes :

votre couche n’est pas assez absorbante (par rapport au temps d’utilisation que vous en faites) : rajoutez un insert en plus, au fond de la couche (trop d’inserts valent mieux que pas assez).

vous avez laissé la couche trop longtemps (par rapport à sa capacité d’absorption) : la prochaine fois laissez-la moins longtemps.

Votre bébé fait beaucoup pipi : Ajoutez des inserts mini ou moyen en plus, et changez la couche plus souvent (Il faut savoir qu’il y a des enfants qui font peu pipi et d’autres qui font énormément pipi).

Quelques autres causes possibles :

Le body ou les vêtements de bébés sont trop serrés, ils compriment la couche : utilisez une taille de body (de vêtements) au dessus de sa taille normale.

La couche est trop grande, elle baille légèrement aux cuisses : parfois pour un bébé qui a les cuisses fines, la taille M (6-11kg) ne lui ira qu’à partir de 7 voir 8kg : repasser à la taille de couche inférieure.

Le liner (pour les « Tout En 3 ») est mal mis : il faut le glisser dans les plis de l’aine.

Vos inserts (ou couches) ne sont pas encore assez absorbants : N’oubliez pas de faire tremper une nuit toutes les parties absorbantes avant la première utilisation. Ensuite vos inserts deviendront de plus en plus absorbants au fur et à mesure des lavages.

Vos inserts (ou couches) ne sont plus assez absorbants (faites le test : prenez un insert (ou une couche), et versez un verre d’eau dessus, en appuyant pour aider : si l’eau ne pénètre pas mais ruisselle, c’est que votre couche a été imperméabilisée : N’oubliez pas qu’il ne faut pas utiliser de savon de Marseille (ou de lessive au savon de Marseille), ni d’adoucissant qui imperméabilisent les couches. Et penser à faire un décrassage (voir « entretien sur le long terme » ci-dessus) tout les 3 à 6 mois et dès que vos couches deviennent moins absorbantes.

uniquement pour le principe « couche + culotte » ; la couche dépasse de la culotte : Faites bien le tour de la culotte (dos, ventre, cuisses) après l’avoir fermée pour vérifier que la couche ne dépasse nulle-part.

Bébé a les fesses rouges :

C’est possible que ce soit ses dents qui le travaillent, et rendent les urines plus acides.

Peut être aussi que vous ne changez pas assez souvent votre bébé.

Pour le système « couche + culotte » vous pouvez ajouter un voile de polaire au fond des couches qui n’ont pas l’intérieur effet « bébé au sec ». Vous pouvez aussi utiliser des culottes de protection en polaire windpro qui sont plus respirantes que celles en PUL.

A moins que votre bébé ne supporte plus la micropolaire (c’est la matière qui fait l’effet « fesses aux sec »). Dans ce cas pas de voile de polaire, ni de polaire windpro, allez voir le chapitre « allergie à la micropolaire ».

Vous pouvez aussi faire un décrassage si ça fait plusieurs mois que vous n’en avez pas faits.

Vous pouvez utiliser du liniment (huile d’olive plus eau de chaux : en pharmacie, ou à faire soi même) lors du change.

Vous pouvez aussi poser un cataplasme d’argile le plus longtemps possible (la nuit c’est plus facile) sur les fesses de bébé.

Enfin si votre bébé a une mycose, suivez les conseils du médecin, et désinfectez les couches soit avec un lavage à 60° soit avec un désinfectant chimique.

« Allergie à la micropolaire » :

La micropolaire est la matière qui fait l’effet « fesses au sec ».

Avant tout il faut savoir que la micropolaire que j’utilise est certifiée oeko-tex standard 100 (adapté aux jeunes enfants), elle est donc sûre, et de la meilleure qualité qu’il soit.

Je n’affirme rien, je vais seulement vous donner quelques avis.

Certains affirment que l’allergie à la micropolaire n’existe pas ; que la micropolaire est une matière qui accroche beaucoup la lessive (et le calcaire il me semble) ; et qu’en fait c’est une allergie à la lessive. Dans ce cas, faites un décrassage de toutes vos couches, puis changez de lessive, ou faites un rinçage supplémentaire.

Pour ma part, ma fille qui n’avait jamais fait de réaction à la micropolaire, un jour s’est couverte de boutons et n’a plus supporté ses couches en micropolaire. Il me semble que c’était lié à la chaleur.

Quoiqu’il en soit, il peut arriver que du jour au lendemain un enfant ne supporte plus la micropolaire.

Dans ce cas là, c’est très simple : mettez un insert au fond de votre couche de manière à ce que les fesses soient au contact (à travers le voile de protection jetable) d’une matière naturelle (coton, bambou).

Pour les « TE1 à poche» mettez l’insert par-dessus la micropolaire plutôt que dans la poche.

Pour les « TE1 simplicité» ajoutez un insert mini au fond de la couche. Pour les « TE2 » retournez l’insert sur sa face bambou (ne le pressionnez pas).

Pour les « TE2 » retournez l’insert sur sa face bambou (ne le pressionnez pas).

Pour les « couche + culotte » retournez le petit insert sur sa face bambou.

Ca sent mauvais :

Quand les bébés grandissent, qu’ils ont une alimentation diversifiée (surtout avec de la viande), leur urine sent de plus en plus fort. Il faut donc, soit faire des lessives plus souvent (de manière à stocker les couches moins longtemps), soit mettre quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé sur un gant que l’on mettra dans le sac (ou le seau) de stockage.

Mes couches propres sentent le pipi :

C’est rare mais ça arrive. Dans ce cas ajoutez du bicarbonate de soude (excellent anti-odeur) (rayon sel au supermarché) dans votre lessive, et pensez à décrasser vos couches. Veuillez à bien faire sécher complètement vos couches et inserts.