Lesquelles choisir ?


green-1114150_1280Lesquelles choisir ?

Il existe différents systèmes de couches lavables.
Leur différence réside dans les différentes façons d’agencer la partie absorbante.
« Tout En 1 simplicité » : La partie absorbante est cousue à la couche.
« Tout En 1 à poche » : La partie absorbante (insert) est amovible et se glisse dans la poche de la couche.
« Tout En 2 » : La partie absorbante (insert) se pressionne dans la couche.
« Tout En 3 » : La partie absorbante (insert) est amovible et se glisse dans un liner imperméable, qui lui-même se pressionne dans une couche déco.
« Couche + culotte » : Il faut fermer une première couche uniquement absorbante, puis fermer par-dessus une deuxième couche uniquement imperméable.

Sommaire :

« Tout En 1 simplicité » avantages et inconvénients
« Tout En 1 à poche » avantages et inconvénients
« Tout En 2 » avantages et inconvénients
« Tout En 3 » avantages et inconvénients
« Couche + culotte » avantages et inconvénients
Quand on débute avec les lavables
Pour un nouveau-né
Pour un grand
J’ai plusieurs enfants en couches
J’ai un sèche-linge
Scratch ou pressions ?
Quelle matière pour mes inserts, ou mes couches absorbantes ?
Couche absorbante taille unique ou pas ?
Tailles S, M, L
Mon bébé va chez la nounou, ou à la crèche
Quelles couches pour la nuit ?
Petit lexique des couches lavables

« Tout En 1 simplicité » avantages et inconvénients :

couche bleu de face détourée  intérieur TE1 simplicitéL’avantage est dans le titre : sa simplicité. C’est la couche lavable qui ressemble le plus aux couches jetables.
La couche est prête à l’emploi, elle est imperméable, et son insert absorbant est déjà cousu dedans.
C‘est la couche idéale pour la nounou, la crèche, ou un papa réticent, qui ne verront pas de grand changement dans leurs habitudes.
L’intérieur en micropolaire est effet « fesses au sec ».

Les deux inconvénients viennent du fait que l’insert soit cousu dans la couche : premièrement cela rend le séchage plus long.
Deuxièmement on ne peut pas se permettre de coudre un insert trop épais à l’intérieur (à la différence des « Tout En 1 à poche » dont l’insert se déplie pour sécher). L’insert étant moins épais, il est moins absorbant. Du coup c’est une couche qui ne conviendra pas aux enfants faisant beaucoup pipi, à moins de les changer très régulièrement.

« Tout En 1 à poche » avantages et inconvénients :

couche bleu de face détourée (2)intérieur TE1 à poche 3 tailles d'inserts pliésvoile de protection

C’est la couche la plus utilisée.
C’est celle que je conseille le plus, car elle a un excellent rapport qualité prix. Elle ne revient pas trop cher car ses inserts sont les mêmes pour toutes les tailles. Il ne faut donc les acheter qu’une fois.
Elle est facile à utiliser. Il suffit de glisser un ou plusieurs inserts dans sa poche. On peut préparer les couches à l’avance pour la nounou, en glissant les inserts dedans.
Elle est modulable. Si on souhaite mettre un pantalon serré à bébé, on ne mettra qu’un petit insert, et on saura qu’il faudra changer la couche régulièrement. Si l’on souhaite que la couche tienne très longtemps, on mettra plusieurs inserts.
L’intérieur en micropolaire est effet « fesses au sec ».
Les inserts se déplient pour faciliter le séchage.

Deux petits inconvénients surtout pour les nourrissons allaités :
Par rapport aux « Tout En 2 » : avec les « Tout En 1 » s’il y a de petites selles à chaque change (c’est le cas pour les nourrissons), il faudra mettre toute la couche au sale, alors qu’avec une « Tout En 2 » on pourra déclipser l’insert sale, aérer la couche et la réutiliser avec un nouvel insert.
Et par rapport au système « couche + culotte » : avec les « Tout En 1 » on ne bénéficie pas de la double barrière (la couche + la culotte) contre les débordements (de selles de bébés allaités), ni des goussets que possède la culotte.
C’est malgré tout une couche très fiable.

« Tout En 2 » avantages et inconvénients :

couche bleu de face détourée (2)intérieur TE2 intérieur TE2 zoom

Le système « Tout En 2 » est un système très facile et ludique.

Il suffit de clipser les inserts dans la couche. Ainsi les inserts tiennent bien en place. Et l’on peut les clipser à l’avance lorsqu’on prépare les couches pour la nounou par exemple.
C’est la couche que je préfère pour les nourrissons allaités qui font des selles à chaque change, car (à la différence des « Tout En 1 » où il faudra mettre toute la couche au sale) on pourra mettre seulement l’insert au sale, et souvent les selles n’auront pas touché la couche ; on pourra donc aérer celle-ci, et la réutiliser.
Les inserts ont une face en micropolaire pour un effet « fesses au sec », et une forme anatomique en sablier.

Par contre, les inserts étant adaptés à la taille de la couche, il faudra racheter des inserts (taille S, M, L) pour chaque taille ; ce qui est moins économique qu’avec les inserts des « Tout En 1 à poche ».
Enfin, les inserts pour couche « Tout En 2 » ne peuvent pas se replier comme ceux des « Tout En 1 » puisqu’ils doivent se pressionner. Ils sont donc moins épais et moins absorbants. C’est pourquoi c’est une couche qui ne conviendra pas aux enfants faisant beaucoup pipi, à moins de les changer très régulièrement (pour les nourrissons qu’on change en moyenne toutes les 3h, ce problème ne se pose généralement pas). A moins d’utiliser mes nouveaux inserts doubles pour TE2, ou une doublure spéciale TE2.

« Tout En 3 » avantages et inconvénients :

TE3 motifs détourée TE3 intérieur ouvert3 tailles d'inserts pliés

Les inserts et les liners, sont les mêmes pour toutes les tailles (S, M, L). Il ne faut donc les acheter qu’une fois, ce qui au final s’avère très économique.
Ce sont les mêmes inserts que pour les couches « Tout En 1 à poche», vous pouvez donc utiliser ces deux sortes de couches ensemble facilement.
Le liner imperméable, est pressionné dans la couche déco. Donc comme pour les TE1 et TE2, on pourra aérer liner et couche lorsque bébé n’aura fait que pipi, et les réutiliser ensuite avec un insert propre. Et en cas de selles, bien souvent on ne mettra au sale que l’insert et le liner, et on pourra réutiliser la couche déco avec de nouveaux liners et insert. Il faut donc compter en moyenne (différente pour nourrissons allaités ou non) pour une couche déco : 2 liners, et 3 (à 4) inserts. Soit 3 (à 4) changes pour une seule couche déco, ce qui là aussi réduit le coût total.
Elle est modulable. Si on souhaite mettre un pantalon serré à bébé, on ne mettra qu’un petit insert, et on saura qu’il faudra changer la couche régulièrement. Si l’on souhaite que la couche tienne très longtemps, on mettra plusieurs inserts.
C’est une couche sans micropolaire, donc idéale pour les bébés allergiques à cette matière.

C’est une couche qui ne fait pas effet « fesses au sec », à moins de rajouter un voile de polaire (vendu avec les accessoires), ou un insert mini avec une face micropolaire.
C’est une couche en 3 parties, ce qui peut sembler compliquée pour quelqu’un qui essaye les lavables pour la première fois.
Il faut positionner le liner dans le pli de l’aine ; c’est le genre de détails, qui peut sembler rébarbatif pour une nounou, ou un papa réticent…
Les tissus de la couche déco, sont les seuls tissus que j’utilise, qui ne sont pas certifiés oeko-tex. Il faut donc prendre plus de précautions au lavage : les couleurs vives, et tissu africains pourront être lavé à la main la première fois pour qu’ils dégorgent (s’ils déteignent vraiment, faites les tremper dans de l’eau avec du vinaigre blanc, et éventuellement du sel bien dilué dans l’eau, cela fixera les couleurs). Les dentelles anciennes des couches de collections préfèreront les lavages quotidiens à la main et supporteront la machine à laver plus exceptionnellement.

« Couche + culotte » avantages et inconvénients :

couche velours coton bio et fesses au sec (2)+ couche bleu de face détourée (2)

Aussi appelée « couche classique », c’est le système considéré comme le plus fiable face aux fuites.
En effet le débordement (de selles de bébés allaités par exemple) est quasi impossible car la barrière est double : la couche + la culotte.
De plus la culotte possède des goussets qui évitent de comprimer la couche, et viennent se poser au plus près sur la cuisse, limitant encore plus le risque de fuites.
Les couches en velours et intérieur minkee sont à craquer de douceur, n’accrochent pas les selles, et ne marquent pas les taches.
Les couches taille unique sont économiques.

Il faut fermer la couche puis fermer la culotte. Pour les bébés (surtout les grands !) qui ne tiennent pas en place, ça peut être un temps supplémentaire ingérable lors du change.
Si l’on choisit les couches par tailles (plutôt que taille unique), c’est le système le plus coûteux.
Si l’on ne vérifie pas correctement que la couche ne dépasse pas de la culotte, c’est la fuite assurée.
Les couches en velours et minkee sont un peu volumineuses.

Quand on débute avec les lavables :

Je suis une adepte de la douceur, donc je vous conseille d’y aller à votre rythme, et à ne pas hésiter à n’acheter qu’une couche (et son insert), ou un coffret découverte pour commencer.
J’ai conçu le coffret découverte dans cette optique : Vous y trouverez une couche, des inserts pour deux changes, 10 voiles de protection jetables, et un document explicatif.
Ainsi vous pourrez l’utiliser une fois tout les 3 jours lorsque vous ferrez votre lessive, vous faire votre avis, et trouver vos repères. Par exemple : « avec une couche « Tout En 1 à poche » et un insert moyen je tiens 4h et au-delà ça fuit ; avec un insert maxi je tiens 6h,… » Ensuite lorsque vous achèterez votre lot vous connaitrez mieux vos besoins.
Si les lavables vous semblent très compliquées optez pour une couche « Tout En 1 simplicité ».

Pour un nouveau-né :

La couche que je préfère pour les nourrissons allaités qui font des selles à chaque change c’est la « Tout En 2 » car (à la différence des « Tout En 1 » où il faudra mettre toute la couche au sale) on pourra mettre l’insert au sale, et souvent les selles n’auront pas touché la couche ; on pourra donc aérer celle-ci, et la réutiliser.
Les inserts ont une face en micropolaire pour un effet « fesses au sec », et une forme anatomique en sablier.
En plus c’est un système très facile et ludique, idéal pour commencer car il suffit de clipser les inserts dans la couche.

Pour un grand :

Un grand fait en général beaucoup pipi ; on aura donc tendance à éviter les systèmes les moins absorbants tels que les « Tout En 1 simplicité » et « Tout En 2 », et l’on utilisera suffisamment d’inserts absorbants.
Si vous souhaitez que votre enfant puisse être autonome pour se changer préférez les scratch qu’il pourra défaire tout seul.
A l’inverse s’il est encore trop jeune pour cela, préférez les pressions qui vous éviteront de le retrouver les fesses à l’air à longueur de journée.
S’il commence bientôt à apprendre la propreté, il peut être utile qu’il soit au contact d’une matière naturelle (coton, bambou) qui lui permettra de prendre conscience de l’humidité ; et non pas de la micropolaire effet « fesse au sec ». Il suffira de mettre un insert en coton ou bambou, au fond de la couche. Ensuite vous pourrez utiliser les « culottes d’apprentissage ».

J’ai plusieurs enfants en couches :

Je vous conseille de choisir les couches « Tout En 1 à poche », ou « Tout En 3 », ainsi vous pourrez utiliser les mêmes inserts (et liner pour les « Tout En 3 ») pour tous vos enfants et seules les couches seront différentes suivant leurs tailles.
Vous pouvez aussi opter pour le système « couche taille unique + culotte », dans ce cas vous utiliserez les mêmes couches pour tous vos enfants, en les réglant au moment du change, et seules les culottes seront différentes suivant leurs tailles.
On notera quand même que les grands ayant des urines aux odeurs plus fortes, certains parents n’aimeront pas mélanger les inserts. Dans ce cas, choisissez des systèmes différents (ex : « TE2 » pour le petit, et « TE1 » pour le grand de manière à ce qu’on les différencie au premier coup d’œil)

Que vous ayez des jumeaux, ou un grand et un petit, dans les deux cas ce sera particulièrement économique car vous ferez des lessives plus rapprochées, donc vous aurez moins de couches à acheter.

J’ai un sèche-linge :

Toutes mes matières passent au sèche-linge doux.
Malgré tout, les matières imperméables (culottes de protection, « TE1 », « TE2 », liner) se portent mieux sans, et sèchent en une ou deux heures à l’air libre.
Les « Tout En 1 simplicité » ne sont pas très adaptées au sèche-linge.
Lorsque vous calculez le nombre de couches nécessaires, vous n’avez pas besoin de compter un jour complet de séchage. Vous pourrez donc acheter un peu moins de couches, ce qui est économique.
De plus vos couches seront plus douces et souples en séchant au sèche-linge qu’à l’air.
Par contre rappelons que le sèche-linge est moins écologique que l’étendage…
Scratch ou pressions ?

Les scratchs ont pour avantages de permettre un réglage plus précis que les pressions, d’être plus rapidement mis et enlevés (pratique pour les grands qui ne tiennent pas en place). Les enfants savent vite les enlever tout seuls, ce qui peut être un avantage pour un enfant qui apprend la propreté car cela lui permet d’être plus autonome ; par contre ça peut être très énervant quand un plus jeune a compris le système et enlève sa couche à longueur de journée…
Les inconvénients sont que les scratch peuvent être un peu moins confortables, vieillir un peu moins bien que les pressions (malgré tout les scratch que j’utilise sont particulièrement résistants), et il faut toujours penser à les refermer (et retourner la couche) avant de les mettre à la machine, au risque qu’ils accrochent tout sur leur passage. (Je ne propose pas le système pour replier les velcros pour le lavage, car quand l’enfant grandit ce velcro se retrouve contre la peau du bébé, ce que je trouve très inconfortable).
Les pressions sont donc plus résistantes, plus confortables, plus simples à laver, plus difficiles à enlever pour le bébé. Quant au réglage, j’ai inventé un système qui permet un réglage plus précis : il y a quatre pressions par ailettes, et on en pressionne que deux : ainsi on peut avancer par demi tailles, et régler différemment la taille et les cuisses sans faire de gros plis inconfortables entre les deux.

Quelle matière pour mes inserts, mes couches absorbantes ?
Pour les écolos convaincus : choisissez tout en coton bio, parce qu’il est bio! Le coton, s’il n’est pas bio, est la culture la plus polluante au monde.

Pour les écolos à convaincre : les matières synthétiques (minkee, et micropolaire) sont beaucoup plus faciles à utiliser (les selles n’accrochent pas, les taches ne marquent pas, ils sèchent vite, et restent doux) que les matières naturelles (coton, bambou).

Le bambou est réputé plus absorbant, anti-odeur, antibactérien ; pour ma part, sur ces points je le trouve égal au coton. Par contre une différence claire, c’est qu’il absorbe plus vite. Donc pour un grand qui va faire un seul énorme pipi au milieu de la nuit, je préfère le bambou au coton qui risque de prendre son temps pour absorber.
A l’inverse, il est très lent à sécher…

A propos des allergies à la micropolaire :
Avant tout il faut savoir que la micropolaire que j’utilise est certifiée oeko-tex standard 100 (non-nocif pour la santé des jeunes enfants), elle est donc sûre, et de la meilleure qualité qu’il soit.
Malgré tout il peut arriver que du jour au lendemain un enfant ne supporte plus la micropolaire. Pour ma part il me semble que c’est lié à la chaleur.
Certains affirment que l’allergie à la micropolaire n’existe pas ; que la micropolaire est une matière qui accroche beaucoup la lessive ; et qu’en fait c’est une allergie à la lessive.
Quoiqu’il en soit changez de lessive, et faites systématiquement un rinçage supplémentaire. Puis mettez un insert, au fond de votre couche, de manière à ce que les fesses soient au contact (à travers le voile de protection jetable) d’une matière naturelle (coton, bambou).

Couche absorbante taille unique ou pas ?

Avec le système « couche + culotte » on a le choix entre des couches par taille (S, M, L) ou taille unique (réglage vertical et horizontal par pressions).
Les couches taille unique sont indéniablement plus économiques, puisqu’il ne faudra les acheter qu’une fois de la naissance à la propreté.

Par contre vous les utiliserez plus, donc elles seront plus usées, et donc plus difficilement réutilisables pour un second enfant. Alors que des couches taille S utilisées seulement 5 mois, feront 3 enfants sans difficultés.
Par ailleurs le système taille unique consiste à replier la couche à l’aide de pressions ; du coup ca fait un pli légèrement volumineux (surtout pour un nouveau-né), pas forcément hyper confortable, ni bien ajusté au niveau des cuisses.

Enfin les couches par taille peuvent être en velours et intérieur minkee ultra-doux et qui n’accroche pas les taches ; alors que les couches taille unique sont nécessairement en coton bio ou en bambou : 2 matières naturelles, écrues, qui marquent les taches : à éviter donc pour les maniaques des couches nickel-chrome.

Les culottes de protection, elles, sont nécessairement par tailles (S, M, L).

Tailles S, M, L : varies selon les marques. Pour les Graine de couche :

• Taille S : 3 kg à 7 kg : environ naissance à 5 mois
• Taille M : 6 kg à 11 kg : environ 4 mois à 18mois
• Taille L : 10 kg à 16 kg : environ 13 mois à 3 ans

Mon bébé va chez la nounou, ou à la crèche :

Préférez les « Tout En 1 simplicité » qui ressemblent comme deux goutes d’eau aux jetables.
Ou glissez à l’avance l’insert dans une « Tout En 1 à poche » ; ou pressionnez le dans une « Tout En 2 ».
Evitez le système « couche + culotte », un peu trop laborieux.
Déposez dedans un papier de protection jetable à l’avance.
Quelles couches pour la nuit ?

La nuit vous pouvez utiliser les mêmes couches que la journée, mais il faudra rajouter au fond de la couche des inserts mini (voir des moyen) (aussi appelés doublures ou booster).
N’ayez pas peur d’en mettre beaucoup, quitte à ce qu’ils aient un très gros popotin, si vous ne voulez pas avoir de fuite (pensez à adapter la taille des vêtements, car s’ils compriment la couche, celle-ci fuira).
Vous pouvez utiliser le système « couche + culotte » avec une culotte en windpro. Car c’est la matière imperméable la plus respirante, ce qui est agréable pour une couche qui reste douze heures d’affilé sur les fesses de bébé.
Si votre couche n’a pas l’effet « fesses au sec », vous pouvez l’obtenir en plaçant un voile de polaire au fond de la couche.
J’ai dernièrement sortie une couche « intégrale de nuit » comprenant beaucoup d’inserts.
Petit lexique des couches lavables :

• « TE1 »* = Tout En 1 : c’est le nom d’un système de couche à l’intérieur duquel se glisse (ou est directement cousu) un insert absorbant.

• « TE2 »* = Tout En 2 : c’est le nom d’un système de couche à l’intérieur duquel se pressionne un insert absorbant.

• « insert »* = c’est un carré ou un rectangle de tissu absorbant (coton, bambou,…) que l’on mettra dans une couche pour absorber l’urine. Plus on met d’inserts, plus la couche est absorbante. J’appelle « insert mini » ce que d’autres appellent « booster » ou « doublure ». C’est un insert que l’on ajoute pour augmenter la capacité d’absorption d’une couche.

• « Taille unique »* = couches avec un réglage de taille horizontal et vertical par pressions ; ce qui permet d’utiliser la même couche de la naissance à la propreté.

• « effet fesses au sec »* = c’est la particularité de la micropolaire : c’est une matière qui n’aime pas l’eau (hydrophobe), donc l’urine la traversera pour aller se gorger dans une matière qui aime l’eau (insert absorbant en coton, bambou,…) ; ainsi les fesses resteront au contact de la micopolaire quasi sèche et non d’un tissu mouillé.

• « oeko-tex standard 100»* = oeko-tex est le premier label visant à garantir les qualités humano-écologiques des textiles : exempt de produits toxiques pour le corps et pour l’environnement, il certifie que ce sont des textiles sans risques pour la santé. Le Standard 100 est la classe la plus restrictive car elle est spécifique aux jeunes enfants.
Le site officiel Öko-Tex

Différentes matières textiles :

• « micropolaire »* = polaire très fine qui est hydrophobe (n’aime pas l’eau), d’où son effet « fesses au sec ». 100% polyester.

• « PUL »* = Polyester Laminé de Polyuréthane = tissu imperméable et respirant

• « bambou »* = tissu absorbant. L’éponge de bambou ressemble à une serviette de toilette en plus brillant.
C’est un tissu souple, doux, auquel on attribue des propriétés antibactériennes, et anti-odeur. Il est dit 60% plus absorbant que le coton (je ne suis pas franchement d’accord…).
Il a un temps de séchage assez long.
C’est une matière cultivée sans engrais, ni pesticide, et renouvelable rapidement.

• « minkee »* = c’est un tissu à poils qui donne un aspect très doux, comme une peluche. Il n’accroche pas les selles, ne marque pas les taches, et sèche très rapidement. 100% polyester.

• « polaire windpro »* = polaire épaisse et dense qui est imperméable et hyper-respirante. 100% polyester.

• « tencel » * = tissu 100 % Biologique : sa matière première issue du bois d’eucalyptus est 100 % biodégradable. Ces arbres poussent dans des plantations certifiées FSC (Forest Stewardship Council).
Son procédé de fabrication se fait sans produits chimiques.
Cette fibre absorbe 50% plus que le coton, garde les fesses de bébé loin de l’humidité
Ce tissu reste doux et soyeux au fil des lavages.